Sources: Répertoire des chefs de corps de Légion étrangère - Major (h) Christian Remy    Centre de documentation de la Légion étrangère - Texte Livre d'or de la Légion étrangère & vos documents.
Cette icône indique qu’une biographie (non contractuelle) succincte est disponible.
Les chefs de corps du 1 er  régiment étranger de parachutistes et ses prédécesseurs
3 eme compagnie parachutiste du 3 eme REI
        Lt Morin           1948
La première compagnie du genre fut constituée le 1er avril 1948 avec des volontaires venus des régiments étrangers stationnés en Indochine. Dépendant organiquement du 3 eme REI, la compagnie est gérée par le 3/1er RCP. La compagnie est dissoute le 31 mai 1949. Le 1 er juillet 1948, au camp de Khamisis, naissait le groupement d’instruction parachutiste. Dès que le groupement d’instruction compta 350 brevetés, le 1 er bataillon étranger de parachutistes fut créé.
1 er bataillon étranger de parachutistes 1948-1954
       Cne Segrétain               1948
    Le 1er BEP est dissous le                       1 er janvier 1951                      et                    recréé le 18 mars 1951
      Cne Raffalli           1950
     Cne Vieules           1950
   Cne Darmuzaï             1951
        Cba Brothier               1952
    Cne Guiraud           1953
   Cne Germain           1954
  Cba Jeanpierre           1954
Le 1 er BEP devient le 1 er régiment étranger de parachutistes en Algérie, le 1er septembre 1955.
1 er  régiment étranger de parachutistes 1955-1961
  Cba Jeanpierre           1955
        Lcl Brothier               1956
        Lcl Brothier               1958
  Cba Jeanpierre           1957
    Lcl Guiraud           1960
         Lcl Dufour               1959
Véritable fleuron des légionnaires et des parachutistes, le 1 er  REP, s’abîme dans les événements du putsch des généraux. Il est dissous le 30 avril 1961 à Thiersville. Le chef de bataillon Hélie Denoix de Saint Marc était le commandant par intérim du régiment à ce moment.
L’homme qui a rempli avec « Honneur et Fidélité » son contrat reste toute sa vie, qu’il le veuille ou non, « un légionnaire ». Site non institutionnel
Copyright le fanion vert et rouge. Tous droits réservés. Concepteur et webmaster J-Yves Morvan
Légion Portail